· 

Suramortissez vos investissements en fabrication additive !

Un constat difficile...

 

La France tire un grave bilan de son taux d'équipements en fabrication additive. La France ne représente que 3% du parc mondial, quand l'Allemagne est à plus de 9% et les USA à 40% !

Nous subissons déjà un fort retard, principalement au niveau de nos TPE/PME.

 

Aussi, le gouvernement relance, via l'amendement N°I-2184 (rect) du 11/10/2018, la possibilité pour les PME avec un effectif de moins de 250 salariés, dont le CA est inférieur à 50 millions d'€uros ou dont le total du bilan est inférieur à 43 millions d'€uros, de pratiquer un amortissement comptable supplémentaire de 40%. Pour les sociétés n'ayant pas le statut de PME, une autre solution s'offre à vous en fin d'article.

 

Les équipements de fabrication additive et de conception 3D (logiciels de conception) entrent dans le cadre de cette mesure.

Ce qui veut dire qu'une "imprimante 3D" est donc amortissable à hauteur de 140% pour toute commande effectuée entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2020.

 

Mais en clair, que cela signifie-t-il ?

 

Reprenons d'abord la notion d'amortissement comptable. Il s'agit de l'étalement du coût de l'investissement (comptablement parlant) sur la durée d'utilisation du bien.

Aujourd'hui, il est communément admis qu'un équipement de fabrication additive s'amortit sur 5 ans. Ce qui signifie que chaque année, nous allons passer en charge 20% de la somme investie.

 

Prenons l'exemple d'une machine Markforged Metal X, son four de déliantage et son four de frittage. Arrondissons la somme à 200 k€ pour plus de simplicité.

 

Sans sur-amortissement, on amortit 20% de 200.000€ par an, soit un amortissement comptable annuel de 40.000 €

      Année                    Montant de l'amortissement

          1                                         40.000€

          2                                         40.000€

          3                                         40.000€

          4                                         40.000€

          5                                         40.000€

       Total                                    200.000€

 

Avec sur-amortissement, l'amortissement initial de 20% par an du montant de l'investissement sera complété par un sur-amortissement de 8% supplémentaire par an :

     Année                Amortissement (20%)          Suramortissement (8%)          Total amortit          Taux total

        1                              40.000€                                 16.000€                              56.000€                  28%

        2                              40.000€                                 16.000€                              56.000€                  28%

        3                              40.000€                                 16.000€                              56.000€                  28%

        4                              40.000€                                 16.000€                              56.000€                  28%

        5                              40.000€                                 16.000€                              56.000€                  28%

    Total                          200.000€                                 80.000€                             280.000€               140%                      

 

Pour la machine prise en exemple, l'amortissement annuel est de 56.000€ par an au lieu des 40.000€ habituels. Cela signifie une augmentation des charges de 16.000€ par an, soit une baisse d'impôt de 5.300€ par an (pour un Impôt sur les Sociétés de 33,3%). Soit, après déduction d'impôt, un coût d'investissement de 173.500€ (soit une réduction de 13,25%)

 

La mise en place de ce dispositif vise à inciter les entreprises à investir dans les technologies de l'industrie du futur, dont la fabrication additive fait partie. Il faut bien prendre en compte que tout le retard qui est pris par nos sociétés ne sera pas rattrapé. Mais il est urgent de ne pas en prendre plus, au risque de voir les marchés partir dans les pays les mieux armés.

 

L'autre solution pour réduire son IS, notamment pour les entreprises n'ayant pas le statut de PME selon les critères expliqués plus haut, est l'acquisition de matériel de fabrication additive en LLD (Location Longue Durée). Les loyers s'ajoutant comptablement aux charges de l'entreprise. Cette possibilité ne permet pas de profiter de la mesure de sur-amortissement, mais elle permet de profiter tous les 2 à 5 ans d'un matériel neuf, donc toujours à la pointe de la technologie, tout en maîtrisant ses coûts.

 

Dans les 2 cas (investissement avec sur-amortissement ou LLD), 3D&G se tient à votre disposition pour tout complément d'information et pour étudier avec vous la meilleure solution.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Votre spécialiste de l'impression 3D en Normandie*.

A votre disposition au :

06.79.70.93.44 ou 07.69.19.06.01

* 3D&G présent sur toute la Normandie, notamment à Caen, Rouen, Le Havre, Dieppe, Evreux, Alençon, Avranches, Cherbourg...

 

 

 

Pensez à nous suivre sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer